Nos medecins

Dr Jean Paul CAMUSET - Dr François COGNET - Dr Etienne DE MONTCLOS - Dr Grégory FAVROLT - Dr Valérie FRAPPIER - Dr Denis JACOB - Dr Aurélien LAMBERT - Dr Stéphanie SCHIFANO - Dr Nicolas VIGNON

imagerie point médical

Rond-point de la Nation
21000 DIJON

03 80 70 38 69

Fax : 03 80 70 38 68

imagerie.medical@im2p.fr

Du lundi au vendredi de 8h à 12h45 et de 13h30 à 18h30
Le samedi de 8h à 12h.

EOS - Présentation


Présentation de l'examen EOS

Le cabinet de radiologie du Point Médical propose depuis juin 2013, un système d’imagerie révolutionnaire de la colonne vertébrale et des membres inférieurs, unique en Bourgogne : le système EOS.

Comment fonctionne EOS ?  

Cette méthode d’imagerie « basse-dose » est une application directe des travaux du français Georges Charpak, prix Nobel de Physique en 1992, permettant une imagerie corps-entier très peu irradiante. Une radiographie de la colonne vertébrale avec EOS utilise 4 à 10 fois moins de rayons X qu’une radiographie standard.

Un logiciel spécifique est utilisé pour traiter les images obtenues et reconstruire en 3 dimensions la colonne et/ou les membres inférieurs afin d’obtenir des mesures semi-automatiques très précises.

 

Quel est l’apport d’EOS pour les patients et leurs médecins ?

Du fait de son caractère très peu irradiant, EOS est devenu la méthode de référence pour le suivi des scolioses de l’enfant. EOS permet désormais de surveiller plus fréquemment et plus précisément les scolioses de l’enfant et de l’adolescent, notamment en période de forte croissance.

EOS repose sur une méthode d’imagerie innovante « par balayage » permettant une imagerie d’une qualité incomparable par rapport aux radiographies standards ( Comparaison dans l'image de droite « EOS-Telecolonne chez opéré »)

Pour la plupart des chirurgiens du rachis, EOS est désormais devenu l’imagerie de première intention pour ces mesures précises, semi-automatiques, réalisées debout, et permettant d’accéder notamment aux paramètres pelviens, véritable carte d’identité personnalisée de la statique du patient.

Le système EOS est également en phase de révolutionner l’imagerie des membres inférieurs et notamment de la hanche et du genou :

  • Grâce aux reconstructions 3D en position debout, EOS est à ce jour le seul système permettant de rectifier des erreurs de mesures insoupçonnables avec les radiographies standards, et pourtant potentiellement dommageables en cas de chirurgie de prothèses de hanche ou de genou.
     
  • Les mesures semi-automatiques, d’une précision égale voire supérieure au scanner, permettent au chirurgien de planifier son intervention d’une manière beaucoup plus précise.
     
  • L’imagerie EOS, contrairement au scanner, n’est pas artefactée par le matériel métallique. Elle permet ainsi une imagerie innovante des prothèses de la hanche et du genou en fournissant au chirurgien toutes les mesures nécessaires à la surveillance ainsi qu’au diagnostic d’une éventuelle complication.